• claudia au commissariat

    Sur la route menant au commissariat pas un mot ne sorti de nos bouche.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Les yeux dans le vague je regarde le paysage défiler.



    La voiture se gare, instactivement je retir ma ceinture et sort de la voiture, je ne sais pas si je vais avoir la force d'aller jusqu'au bout...

    <o:p> </o:p>

    Mon voisin, mon héros, me prend alors la main et m'entraîne gentiment dans ce bâtiment immense et froid.

    <o:p> </o:p>

    Il s'adresse à l'accueil, je n'ose regarder l'hôtesse :



    Bonjour Mademoiselle, ou faut il s'adresser pour porter plainte s'il vous plait ?

    -quelle genre de plainte ? demande elle.
    <o:p> </o:p>-agression. Dit il
    <o:p> </o:p>-vous prenez l'escalier sur votre droite vous montez au 2eme étage ça sera la 3 eme porte à gauche. Répond t- elle.
    <o:p> </o:p>

    Il la remercie, prend ma main et la serre 2- 3 fois comme pour me donner du courage.



    Il me regarde avec un petit sourire, s'arrête, et me laisse passer devant lui dans les escaliers.

    <o:p> </o:p>

    Arrivée au 2eme étage je me bloque au bout de quelques pas.

    -Il faut y aller Claudia vous y êtes presque, courage...


    Sa main frôle mon dos comme pour me dire d'avancer... .



    J'y vais, je n'ai pas fait tout ce chemin pour renoncer maintenant. J'avance jusqu'à la porte du bureau 42 la porte est ouverte, un homme d'une 50 aine d'année un peu bourru nous reçoit.

    -Bonjour messieurs dame assailliez vous.
    Vous venez pour déposer une plainte ?
    Quel genre ? Vol ? Cambriolage ? Agression ?
    -Agression. Répond Nico.
    Que c'est il passé ? On vous as voler quelques chose ?
    -heu non c'est plus compliquer que ca... Mademoiselle c'est faite agressé chez elle.
    -Ah... c'est une agression, physique ? ... sexuelle ?
    - sexuelle ...répond Nico
    -Suivez moi je vous emmène voir ma collègue c'est elle qui se charge de ça.
    <o:p> </o:p>3 bureaux plus loin nous voilà face à une femme, assez  jeune au visage sympathique et doux vêtue blousse blanche d'un chemisier et d'un pantalon sombre.
    Le flic bourru dit :
    -Tiens Sylvie, une affaire pour toi. La dame c'est faite agressée chez elle...
    <o:p> </o:p>-Merci Louis je m'en occupe.
    Bonjour messieurs dame. Assailliez vous je vous en prie.
    <o:p> </o:p>Elle nous présente 2 chaises face à son bureau.


    Je m'assoie la 1ere Nicolas prend place à ma gauche.

    <o:p> </o:p>

    La femme s'assoie face à nous et pose ses deux coudes sur son bureau.



    D'une voix douce elle commence à me parler.

    -Alors mademoiselle, pouvez vous me dire ce qu'il c'est passé ?


     Je la regarde, mais aucun mot ne sort de ma bouche.

    -souhaitez vous que Monsieur sorte ?


    -Non ! lui répondis je en prenant la main de mon sauveur.

    -N'ayez pas peur, on va y aller doucement ...
    ca c'est passez chez vous c'est ça ? Quand, hier ?
    -oui
    -A quelle heure ? le matin ? l'apres midi ? le soir ?
    -le soir...
    -apres votre travail ?
    -oui.
    -vous êtes rentré chez vous et il vous a agressée ?
    -oui
    -il vous a poussez chez vous quand vous fermier votre porte ou il était déjà à l'intérieur....
    <o:p> </o:p>.......connaissez vous vos agresseurs ?
    <o:p> </o:p>-Non, enfin...Max le 1er, m'avait laissé des lettres de menaces si je n'obeissai pas à ses ordres il m'avait dit que je le regretterai...mais j'ai pas voulu le croire...
    -quels ordres ?
    -il voulait que je danse pour lui à ma fenêtre.
    -Donc c'est un de vos voisins ?
    -oui sans doute... l'immeuble d'en face... mais je ne sais pas son nom.
    Il vous à violé ?
    -Non.
    Qu'a-t-il fait ?


    Nico me sert la main pour m'aider à continuer.

    -Il... il m'a sauté dessus alors que je lisais un livre sur mon lit, il.... il...
    -continuée, c'est bien, ce sont les 1ers mots les plus dur après c'est plus facile... me dit elle gentiment
    <o:p> </o:p>- Il m'a attachée, saoulée avec du whisky, il m'a découpé mes vêtements... enfoncé ses doigts...
    -et ?
    -il m'a encore fait boire... il a fini la bouteille dans mon... en enfonçant le goulot dans...
    ...et puis il a appeler son ami ...
    et la il s'y sont mi a deux... l'autre ma embrassé de force...
    il voulait m'etrangler.
    Il m'a couper le soutien gorge avec un couteau j'ai la marque de la lame ...
    <o:p> </o:p>

    -Ils ne vous ont pas pénétré ? ni le vagin ni l'anus ? ...avec leur pénis ? Me demande t elle.

    <o:p> </o:p>-Non, Monsieur est arrivé et les a assommé avant qu'il puisse le faire mais ils en avait l'intenantion...
    <o:p> </o:p>

    - et vous Monsieur, comment avez-vous su ? Vous rentriez chez vous ? Vous habitez ensemble ? demanda la fliquette à Nico

    <o:p> </o:p>-heuu non, je suis un voisin de l'immeuble d'en face.
    J'ai vu qu'il se passait quelque chose de bizarre en regardant par ma fenêtre ...
    <o:p> </o:p>-qu'avez vous vu exactement...
    <o:p> </o:p>- j'ai vu.... un homme dos à la fenêtre entrain de ... entrain de lécher le postérieur d'une femme qui semblait attachée à la tringle à rideau, et j'ai           percu une autre silhouette qui apparemment tenait Mademoiselle sur ses épaule la tête entre ses jambe si vous voyez ce que je veux dire.
    <o:p> </o:p>-oui... répondit elle
    <o:p> </o:p>-je sais que ma voisine vit seule, donc ca ma fait tilt j'ai compris que je devais aller voir...
    <o:p> </o:p>-Il n'y a donc pas eu viol...
    Vous avez assommer les 2 agresseurs et mes collègues sont arrivés c'est ça ?
    -Oui.
    Les 2 hommes ont été emmenés au poste ou à l'hôpital ?
    -par les pompiers dit Nico.
    Ah...
    Donc ils doivent être à l'hôpital en ce moment.
    Je vais voir ca..., vous habitez où ?
    -33 rue de la marre à Paris dans le 19eme...
    <o:p> </o:p>-donc forcement il ont ete transmis à la santé !dit elle
    Je vais voir si deux individus sont arrivés tôt ce matin aux urgences.
    <o:p> </o:p>Elle se renseigne... Nous attendons...
    Elle raccroche et nous regarde
    -Ils ce sont échappés de l'hôpital vers 14h...
    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    ....LA SUITE LUNDI :) BON WE !!

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Janvier 2007 à 21:58
    no comment.....
    souvenirs :( bon week-end Claudia, bises coquines
    2
    Vendredi 12 Janvier 2007 à 22:50
    souvenirs...
    les souvenirs nous pourrissent parfois la vie. je t'embrasse et te souhaite un bon we ma douce coquine :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :