• claudia et Nico LE DINER

    SUITE DE MES POSTS PRECEDENTS

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Nico tourne la clé dans la serrure de mon appartement.



    Il ouvre la porte et sent mon parfum...



    Il y fait sombre, les rideaux son clos, il décide de les ouvrir en grand pour faire rentrer les quelques rayons de soleil que nous offre encore cette journée d'hiver.

    <o:p> </o:p>

    Une fois tous les rideau ouvert, il se dirige dans ma chambre.



    Il est face à ce désordre indescriptible.



    Il évite de marcher dans les falques d'huiles ou d'étaler d'avantage les yaourts écrasés au sol.

    <o:p> </o:p>

    Il pénètre dans la salle de bain.



    Il est la face au miroir, il se demande un instant ce qu'il fait là.



    Regarde autour de lui.

    <o:p> </o:p>

    C'est agréable une salle de bain de femme.



    C'est doux...



    Il touche mon peignoir blanc encore humide de la douche de ce matin, il le respire et sent mon parfum en fermant les yeux.

    <o:p> </o:p>

    Quelques instants plus tard il dépose dans un sac mon peignoir, ma brosse à dents et mon parfum comme je lui avais demandé.



    Il doit maintenant trouver une chemise de nuit ou autre pyjama.



    Il ouvre les placards. Les tiroirs.



    Il doit me choisir des vêtements et un ensemble de sous vêtement pour demain ... je ne lui ai pas demandé mai il pense que ça serai utile.



    Il ne peut s'empêcher prendre son temps pour regarder les dessous, plus séduisants les uns que les autres certains sont sexy d'autres très classe...

    <o:p> </o:p>

    Il fini par choisir un ensemble en dentelles bleues claire avec les bas assortit. Il se dit qu'avec la mini jupe et le petit haut bleu qu'il avait choisi cela irai très bien.



    Il mets tout soigneusement dans son sac.



    Il le ferme. Le laisse quelques instant sur le lit.

    <o:p> </o:p>

    Il ne sait pourquoi mais il est troublé.



    Perturbé de se retrouver ici, chez moi ...



    Il a une drôle de sensation, Celle d'avoir toujours connu cet endroit, De connaître cette femme qui vit ici. Et pourtant il ne la connaît que depuis quelques heures à peine.

    <o:p> </o:p>

    Avant de partir il va mettre un peu d'ordre.



    Il prends un sac poubelle trouvé dans la cuisine et y mets les pots de yaourts, les bouteilles d'alcool et d'huiles qui traînent partout sur la moquette.



    Quand il voit l'état du lit il se demande «  comment peut on faire une chose pareil ! »

    <o:p> </o:p>

    Il déhousse la couette et retire la housse du matelas pour les mettre à laver.

    <o:p> </o:p>

    Il prend le sac ou se trouve mes affaires puis se dirige vers la porte d'entrée.

    <o:p> </o:p>

    Il reviendra demain pour continuer de remettre de l'ordre il est déjà tard ...

    <o:p> </o:p>

    Pendant ce temps je me suis assoupie sur son canapé.



    Extenuée par la nuit que j'ai passé.

    <o:p> </o:p>

    Il tourne la clef et entre chez lui.



    Il pose le sac dans l'entrée et retire son blouson de cuir qui accroche au porte manteaux.



    Il s'avance dans le salon et me vois, recroquevillé sur le clic claque la tête sur son oreiller.



    Il s'approche doucement.



    Et chuchotte pres de mon oreille :



    -Claudia, je suis rentré... je vais préparé le dîner.

    <o:p> </o:p>

    J'ouvre un œil et me redresse :



    -Oh mais quelle heure est il ? je me suis endromie... ohh mais...



    je me recoiffe vite fait mes cheveux.



    il regtarde sa montre :



    -il est 19h passé je vais aller faire le dîner... des spaghetti et un steak sa vous va ? je n'ai plus grand-chose dans mon frigo... d'ailleurs je n'ai jamais grand-chose rigole t'il.

    <o:p> </o:p>

    je lui souri et lui dit



    -Oui oui c'est parfait, j'adore les spaghettis.



    Je vais vous aider !



    Je vais mettre la table !

    <o:p> </o:p>

    Je me lève alors du canapé et le suit dans la cuisine.

    <o:p> </o:p>

    Sur un ton joyeux je lui demande :



    -2 assiettes 2 verres, 2 couteaux et deux fourchettes pour commencer Monsieur s'il vous plait !



    -Tout de suite Mademoiselle !



    et il chercha tout cela dans ses placards.



    Les aller retours commencent entre le salon et la cuisine...

    <o:p> </o:p>

    Lui ne quitta pas sa cuisine pendant que je préparai la table.

    <o:p> </o:p>

    -J'ai fini ! C'est quand vous voulez chef, je vous attends à table. J'ai hâte de goûter votre cuisine, ça sent divinement bon en tout cas...

    <o:p> </o:p>

    Quelques instants plus tard il arrive droit comme un I, fier de ce qu'il a préparé, un torchon sur l'épaule le sourire aux lèvres.

    <o:p> </o:p>

    Je suis face à lui, il s'arrête d'un coup.



    -mais Claudia... c'est magnifique...



    Quelle table... !

    <o:p> </o:p>

    Pendant qu'il cuisinait, dans les placards j'avais trouvé : 2 petites bougies que je déposai près des verres de chacun, une jolie nappe et les serviettes assorties.



    2 colliers de couleurs gaies trouvé dans mon sac à main avec lesquels j'ai entouré les serviettes déposés dans les assiettes, puis quelques bonbons enrobés de papiers translucide coloré  éparpillés sur la table donnai un air de fête à cette tablé.

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    -Merci ... c'est pas grand-chose, ça fait un peu fête comme ça vous ne trouvez pas ?



    venez vous assoire j'ai une faim de loup ! Lui dit je avec un grand sourire complice.

    <o:p> </o:p>

    Il dépose la casserole au milieux de la table,



    -donnez moi votre assiette cher demoiselle.

    <o:p> </o:p>

    Je tends sans attendre mon assiette les yeux pleins d'appétit.



    Il me m'effleure la main...



    Nos regards se croisent alors.

    <o:p> </o:p>

    -et ... et si on se disais « TU » cela vous embatrai t il ? Me demanda t'il a cet instant.

    <o:p> </o:p>

    -heu non pas du tout...au contraire.



    Merci. J'ai faim mais quand même, je ne vais pas manger tout ça !



    Je ris

    <o:p> </o:p>

     Troublé il avait continué a me servir sans s'en rendre compte



    -hooo pardon ! et il éclata de rire

    <o:p> </o:p>

    -Bon appetit Nicolas



    -merci vou... heuuu toi aussi Claudia...

    <o:p> </o:p>

    la suite bientôt J

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>

  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 14:32
    Belle Claudia
    j'aime toujours autant te lire! mais tu te fais bien trop rare, ici. Ma suite est arrivée aussi! baisers ici
    2
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 14:57
    trop rare?
    une petite coupure oui ;) mais me revoila :) j'arrive chez toi avec plaisir... a tout de suite :)
    3
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 15:00
    corinedu sud
    pour rapondre a ta question " est fantasme ou realité" je te repondrai : les deux mon capitaine :) il faut s inspirer de la realité pour etre "credible" bises
    4
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 16:00
    oui ma belle
    mais je disais que tu n'es pas longtemps parmis nous! baisers là
    5
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 17:58
    Merci pour ta visite...
    et ton gentil commentaire laissé sur mon blog. Puisque je suis le bienvenue ici je sens que je vais revenir tres souvent. Heureux de pouvoir lire la suite de tes aventures... Bisous
    6
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 18:10
    Bonsoir Caudia
    En petites coupures? T'es une rançon à toi toute seule? D'accord, je t'enlève alors!
    7
    claudiaXYZ Profil de claudiaXYZ
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 20:14
    bizarrement
    je ne peux me connecter... je ne fais que passer comme toujours ... je vis a 100 a l heure en ce moment... je vous salue toute fois avant que tschok ne m'enleve ;) pour me faire quoi exactement je ne sais pas ;) a demain pour la suite les petits loups ;)
    8
    SAXO
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 21:45
    les hommes sont...
    souvent perturbés à la vue de sous vêtements "femimin"...bises douces ici (tu peux me retrouvé sur "SaxOpho...NIA"
    9
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 00:48
    pour un peu
    je dirai "c'est du vécu"; pour un peu...je pense fort à toi ;-)
    10
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 00:49
    pour un peu
    je dirai "c'est du vécu"; pour un peu...je pense fort à toi ;-)
    11
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 10:22
    coucou mon cheri ;)
    et encore t'as pas vu la suite mon ange ;) je t'embrasse fort moi aussi je pense a toi ;) ca se vois non? mdr
    12
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 10:23
    dailleurs jai vu
    que tu en baigaillai ;) bises encore pour la peine :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :