• prise au piège 2 chap 1ere partie

    23h... l'heure à la quelle mon observateur m'a ordonné de me mettre en scène et de danser pour lui devant la fenêtre...





    Que doit je faire ?





    Lui obéir ?





    Lui tenir tête ?





    Personne jusqu'à lors ne ma dicté ma conduite et donné des ordres ce n'est pas un inconnu qui va commencer !





    00h30, mon DVD se termine. Je le range dans sa boite.





    J'ai du le voir 100 fois ! J'adore ce film (danse avec les loups) j'ai un coté très nature et Kevin Corsner est tellement sexy en défenseur des indiens ;)... les paysages sont magiques... bref je me suis encore régalée !





     





    Mes paupières sont lourdes, les cheveux ébouriffés légèrement humides je traverse le salon, vérifie que tout est bien éteint et me dirige vers la salle de bain pour m'y brosser les dents et me sécher les cheveux.





    Comme chaque soir j'accroche mon peignoir à la patère de la salle de bain et me dirige nue vers mon lit.





    Sans même prendre la peine d'enfiler ma nuisette, je défait le lit et m'y glisse. Ma nuque se cale parfaitement sur l'oreiller, les cheveux dégagés vers un seul coté, « En chien de fusil » mon corps se détend et je m'endors tranquillement.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>



    Pour la dernière fois de la semaine mon réveil sonne, 7 :00.





     





    La nuit fut courte ! demain je ferais la grasse mat'... !





     





    Je file a la salle de bain, releve mes cheveux avec un pince, rentre dans la douche.





    l'eau coule sur mes épaules, dans ma nuque, sur mes seins qui se dressent sous le jet frais.





    Puis, je ferme l'eau et prends la savonnette.





    Je commence par faire mousser mon savon dans mes mains puis caresse mes bras, mes épaules puis mes seins. Me pince légèrement les tétons (1ers frissons du matin).

    <o:p> </o:p>



    C'est au tour de mon ventre... je frotte en rond avant de passer ma main sur mon sexe et d'y faire renter 2 doigts doucement. Mon autre main pose le savon et vient caresser mes fesses bombées. Je m'attarde dans ma fente et touche mon anus. Mes deux mains sont alors chacune à s'occuper de moi.





    J'aime cette sensation de propreté immense... . Pendant plusieurs minutes je vais monter et descendre mes mains le long de mon corps et profiter de cet instant de détente.... .





    J'ouvre les yeux j'ai encore passé trop de temps passé sous la douche !!! resultat : je mange sur le pouce, bois une gorgé de café même pas sucré, je suis à la bourre comme chaque vendredi !!!

    <o:p> </o:p>



    J'en connais un qui va encore râler !

    <o:p> </o:p>



    J'enfile mes talons, prends mon long manteau, enroule mon écharpe rouge autours de mon coup, prends mes clefs de voiture, les mets dans ma poche et claque la porte de mon appartement.

    <o:p> </o:p>



    Je dévale les escalier pour arriver jusqu'au sous sol. J'allume la lumière du parking et me dirige à petites foulées vers ma voiture. Mes talons résonnent sur le sol bétonné.





    Je sors les clefs de mes poches.





    J'aperçois une lettre glissée sous l'essuie glace.

    <o:p> </o:p>



    « DOMAGE ! » Est écris en gros sur l'enveloppe.





    Je la prends, sachant que c'est « lui »... .





    Je m'assois dans la voiture ferme la porte à clef et ouvre la lettre.

    <o:p> </o:p>Alors comme ça on ne veut pas danser pour moi ?
    Je t'ai attendu hier soir.
    Je suis très déçu.
    <o:p></o:p> Ce soir tu ferras ce que je te demande.
    J'en suis sur.
    Tu n'auras pas le choix.
    <o:p> </o:p>-Mais il ne va pas me lâcher celui là ???
    Obsédé mal baisé !
    Va voir un psy !
    <o:p> </o:p>



    Enervée je démarre ma voiture en marche arrière pour sortir du parking.

    <o:p> </o:p>



    Il est 9:35, ma réunion commence dans moins de 30 minutes je n ‘ai pas intêret à traîner !!!

    <o:p> </o:p>



    Comme prévu mon patron ronchonne un peu :





    -heureusement que c'est en partie grâce à vous si nous avons décroché le gros contrat avec les japonais avant-hier, si non ! .... Et il me mime une fessée.

    <o:p> </o:p>



    La journée se passe tranquillement, dans ma tête je suis déjà en week end !





    La semaine fut chargée, pas très envie de bosser cette après midi... .

    <o:p> </o:p>



    18 :30 certains sont encore à font dans leurs dossiers, je m'esquive discrètement.

    <o:p> </o:p>



    -Bon week Claudia ! Me lance un de mes collègues. je rougis.





    -On t'a vu. Me lance un autre le sourire moqueur.





    -Aller file va ;) me dit un 3eme

    <o:p> </o:p>



    -Salut les mecs à lundi et bon week end ! Je leur réponds avec un sourire franc et direct

    <o:p> </o:p>



    Ma voiture est bien sage, garée sur le parking, éclairée par un réverbère un peu fatigué lui aussi.





    Je m'assois dans la voiture, me recoiffe légèrement dans le rétro et démarre.

    <o:p> </o:p>-c'est le week end !!!!  YES !!!
    <o:p> </o:p>



    La voiture file, les feux comme par magie passent au vert dès qu je m'en approche.





     

    - C'est mon jour de chance !
    <o:p> </o:p>Il est 19h 17 quand je passe l'entrée du parking.
    Je me gare. ferme soigneusement la voiture et me dirige vers la porte du hall d'entrée.




    La concierge me salue derrière son rideau, je lui répond d'un franc sourire et d'un geste de la tête.





     





    -Toujours derrière ses carreaux celle là ! C'est cool comme boulot quand même ! Pensai je dans ma tête un peu moqueuse.

    <o:p> </o:p>



    Il ne me reste plus qu'à monter mes 4 étages à pied et je serai enfin tranquille !





    Arrivée devant ma porte, je prends mes clefs et les glisse dans la serrure...





    Tiens, la clef ne tourne pas...





    J'ai du oublier de fermer ma porte ce matin... dans la précipitation ...

    <o:p> </o:p>



    Je pousse la porte, il fait nuit noir.





    J'allume la lumière de l'entrée et dépose mon manteau et mon sac.

    <o:p> </o:p>



    Machinalement je passe par ma chambre pour aller me laver les mains dans la salle de bain. C'est alors que je vois de la lumière chez mon cher voisin. Au même moment il passe devant la fenêtre et me regarde. Il me fait un signe de la main je lui répond et m'en retourne.

    <o:p> </o:p>



    Mes mains sentent bon la lavande, me voilà devant mon lit.

    <o:p> </o:p>



    J'aperçois un livre que j'ai envie de relire. Il se lit facilement et rapidement, un week end me suffira pour le finir.





    Je décide donc de m'allonger sur le lit, j'attrape mon livre : « et si c'était vrai » je l'ouvre et commence le 1ere chapitre.

    <o:p> </o:p>



    D'un seul coup je sens une main sur mes chevilles.





    Je n'ai pas le temps de me retourner que je suis écrasé par un poids énorme ! quelqu'un c'est allongé sur moi! Une de ses mains tiens mon cou appuyer sur l'oreiller. La face dans l'oreillerje ne comprends pas ce qui m'arrive.

    <o:p> </o:p>-Tu as voulu jouer ?
    On va jouer !!! Mais c'est moi qui décide cette fois.
    <o:p> </o:p>Allongé sur moi il saisie ma nuisette se trouvant sur le lit et m'en fait un bâillon.




    La tête toujours dans l'oreiller je commence à manquer d'air et à paniquer.

    <o:p> </o:p>



    Mes bras sont coincés sous mon corps je ne peux pas les bouger.

    <o:p> </o:p>



    Bâillonnée, écrasée sous au moins 90kg je ne peux que subir.

    <o:p> </o:p>



    Mon agresseur semble agile et décidé.

    <o:p> </o:p>



    Maintenant assis à califourchon sur mon dos, avec son autre main il semble fouiller dans sa poche. Il dépose une première chose près de ma tête puis une deuxième.

    <o:p> </o:p>



    Il passe alors sa main sous mon corps et me tire un bras. Je résiste. Avec son autre main toujours serrant mon coup il attrape mes cheveux et tire d'un coup sec.

    <o:p> </o:p>Sous la douleur je lâche prise 1/4 de seconde, il réussi à décoincer de sous nos corps mon bras droit...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :